Pour la période du 12/07/2017 au 19/07/2017, les délais de livraison risquent d'être un peu plus longs que ceux indiqués.

Nous contacter Nos marques
Nous contacter Nos marques

Matériel et outillage BTP, équipement industriel et matériel collectivité
Le site de vente en ligne préféré des professionnels pour leurs achats

  • Lun à Jeu 8-12h 14-17h30 & Ven 16h
    03 68 00 04 30

En raison des fêtes de fin d'années, certaines commandes ne pourront être livrées avant janvier 2017, n'hésitez pas à nous contacter !

Du mal à choisir ?

Nos guides de choix vous accompagnent dans vos achats !

Voir plus


Rappel du code du travail français
Le travail assis doit être recherché chaque fois que cela est possible.
Il faut rappeler que dans toutes les situations de travail, il est obligatoire de disposer d'un siège, soit au poste de travail, soit à proximité (cf. l'article R.232-4 du code du travail).

Spécificités du siège de travail
Assis ou debout, tout employé effectue souvent un travail qui exige une attention particulière et prolongée. Tout inconfort ou fatigue musculaire peut diminuer l'habileté manuelle et la vigilance sur le poste de travail. De plus, la colonne vertébrale est soumise à une contrainte permanente. Les arrêts de travail liés aux problèmes du dos représentent d'ailleurs l'un de premiers facteurs de l'absentéisme.
Cependant, la posture assise maintenue sur une longue période peut devenir contraignante et même engendrer des troubles à moyen terme, si le travail ne permet pas de « bien s'asseoir » ou de changer de posture. Il est important de varier la posture pour optimiser la circulation sanguine et prévenir la fatigue dans les jambes et la région lombaire.
Cela favorise aussi la circulation des substances nutritives des disques intervertébraux.

Dans tous les cas, nous savons qu'il n'est pas facile dans le cadre professionnel de pouvoir allier bien être et efficacité optimale. La hauteur de l'assise et la position des appuis sont très variables en fonction des individus (taille, poids...) et des types de travaux effectués. C'est pourquoi le siège de travail est un outil souvent perçu comme étant la propriété d'une personne. De plus, chaque siège doit s'adapter parfaitement à la situation de travail à laquelle il est destiné. Chaque modèle possède des systèmes mécaniques lui permettant de s'ajuster précisément tant au type de travail concerné qu'à l'utilisateur.

Le choix d'un siège de travail doit donc se faire avec le plus grand soin. Tout d'abord, il convient de déterminer la position la plus adaptée au type de travail à effectuer, puis ensuite de choisir le siège de travail convenant le mieux à cette position. Pour cela, il apparaît indispensable de se poser quelques questions au préalable. 

 

COMMENT CHOISIR SON SIÈGE ?

LE SIEGE DE TRAVAIL EST UN OUTIL

Assis ou debout, tout employé effectue souvent un travail qui exige une attention particulière et prolongée. Tout incon- fort ou fatigue musculaire peut diminuer l’habileté manuelle et la vigilance sur le poste de travail. De plus, la colonne vertébrale est soumise à une contrainte permanente. Les arrêts de travail liés aux problèmes de dos représentent d’ailleurs l’un des premiers facteurs de l’absentéisme. 


Cependant, la posture assise maintenue sur une longue période peut devenir contraignante et même engendrer des troubles à moyen terme, si le travail ne permet pas de « bien s’asseoir » ou de changer de posture. Il est important de varier la posture pour optimiser la circulation sanguine et prévenir la fatigue dans les jambes et la région lombaire. Cela favorise aussi la circulation des substances nutritives des disques intervertébraux.

Dans tous les cas, nous savons qu’il n’est pas facile dans le cadre professionnel de pouvoir allier bien-être et ef?cacité optimale. La hauteur de l’assise et la position des appuis sont très variables en fonction des individus (taille, poids...)et des types de travaux effectués.

C’est pourquoi le siège de travail est un outil souvent perçu comme étant la propriété d’une personne. De plus, chaque siège doit s’adapter parfaitement à la situation de travail à laquelle il est destiné. Chaque modèle possède des sys- tèmes mécaniques lui permettant de s’ajuster précisément tant au type de travail concerné qu’à l’utilisateur.

Le choix d’un siège de travail doit donc se faire avec le plus grand soin. C’est un investissement durable à usage permanent. Tout d’abord, il convient de déterminer la position la plus adaptée au type de travail à effectuer, puis ensuite de choisir le siège convenant le mieux à cette position.


Pour cela, il apparaît indispensable de se poser les questions suivantes :

- Nécessité ou non de se lever régulièrement ? Si oui, à quelle fréquence ?

- Importance de l’effort à fournir (poids des objets à manipuler, forces à exercer) ?

- Place disponible pour les jambes sous la surface de travail ?

- Présence d’un repose-pieds sous la surface de travail ?

- Hauteur du plan de travail ? Celui-ci doit être ajusté de façon à ce que les mains soient à la même hauteur que les coudes, c’est à dire les avant-bras en position horizontale.

Les postes de travail, en atelier par exemple, sont confrontés à tous types d’éléments salissants : huiles, graisses, sol- vants, poussières et projections de toutes sortes. Les environnements type salles blanches, industrie agroalimentaire ou laboratoires ont quant à eux des contraintes très élevées en terme d’hygiène. Grâce à notre variété de matériaux, de piétements, de mécanismes ou par le biais de produits spéci?ques type ESD ou inox, nous sommes également à même de répondre à vos exigences et contraintes environnementales les plus sévères et les plus variées.

Numéro de page : P2899