Pour la période du 12/07/2017 au 19/07/2017, les délais de livraison risquent d'être un peu plus longs que ceux indiqués.

Nous contacter Nos marques
Nous contacter Nos marques

Matériel et outillage BTP, équipement industriel et matériel collectivité
Le site de vente en ligne préféré des professionnels pour leurs achats

  • Lun à Jeu 8-12h 14-17h30 & Ven 16h
    03 68 00 04 30

En raison des fêtes de fin d'années, certaines commandes ne pourront être livrées avant janvier 2017, n'hésitez pas à nous contacter !

Du mal à choisir ?

Nos guides de choix vous accompagnent dans vos achats !

Voir plus

Nos marques pour
Chauffage et déshumificateurs


Comment sélectionner votre appareil ?

 

1/ Chauffage d’un volume ou d’une surface ?

- Les générateurs d’air chaud permettent de chauffer un bâtiment dans son ensemble avec une température homogène, alors que les appareils rayonnants ne chauffent que la surface vers laquelle ils sont dirigés et sont donc plus adaptés au chauffage de zone ou de postes de travail qu’au chauffage d’un bâtiment dans son ensemble.

 

2/ De quel type d'appareil avez-vous besoin ?

- Un générateur mobile : Economiques, robustes et simples d’utilisation, ils sont conçus pour être déplacés aisément. Leur polyvalence permet une multitude d’applications dans tous les secteurs.

- Un générateur fixe au sol : Occupant peu de place au sol, économiques grâce à leur rendement élevé, ils peuvent chauffer des volumes très importants, directement ou par l’intermédiaire de réseaux de gaines de soufflage.

- Un générateur fixe à suspendre : ils représentent la solution idéale pour gagner de la place au sol dans les locaux encombrés ou dans les zones de passage.

 

3/ Quel type de carburant allez-vous utiliser ?

En fonction de vos capacités de stockage ou d’approvisionnement, des contraintes d’installation et d’alimentation, il est nécessaire de choisir entre le fuel, le gaz propane, le gaz naturel, l’électricité et l’huile dans certains cas

 

4/ Quelles sont vos capacités en alimentation électrique ?

Vérifier que la tension et l’ampérage de votre installation permettent bien le raccordement du ou des générateurs de votre choix, notamment dans le cas d’aérothermes électriques.

En cas d’alimentation 115 V, 220 V triphasé ou 600 V, d’installation sans neutre, avec neutre artificiel ou de raccordement sur groupe électrogène, prendre contact avec nos services.

 

5/ Faut-il un générateur avec ou sans évacuation des gaz brûlés ?

Sauf cas particulier (certains bâtiments d’élevage, process industriel...) le chauffage d’un local dans son ensemble en présence de personnes, d’animaux ou de produits alimentaires impose l’utilisation d’un générateur à combustion indirecte : ce type d'appareil dispose d’une chambre de combustion permettant le raccordement à un conduit de cheminée pour évacuer les gaz de combustion.

Les générateurs à combustion directe soufflent les gaz de combustion en même temps que la chaleur.

Ils s’utilisent en plein air ou pour chauffer des postes de travail dans les grands volumes très ventilés, ou pour sécher ou chauffer en absence de personnels et d’animaux.

 

6/ Faut-il un générateur automatique ou manuel ?

Les appareils se répartissent en 2 grandes familles :

- Les générateurs manuels : ce sont des appareils dont la mise en service et l’arrêt sont commandés manuellement : ils ne doivent fonctionner qu’en présence de l’utilisateur et ne peuvent en aucun cas être pilotés par un thermostat d’ambiance, une horloge...

- Les générateurs automatiques : Dotés de systèmes de mise en service et d’arrêt automatiques, ces appareils peuvent être pilotés à distance par un thermostat d’ambiance, une horloge... et fonctionner de façon autonome en toute sécurité en l’absence de l’utilisateur.

 

7/ Faut-il raccorder le générateur sur des gaines de soufflage ?

Si tel est le cas, contactez nos services techniques afin de déterminer quel est l’appareil le mieux adapté à l’implantation envisagée.

 

8/ Votre choix est-il conforme aux normes et usages en vigueur ?

L’installation et l’utilisation même temporaire d’un appareil de chauffage sont régies par de nombreuses réglementations, normes, arrêtés et D.T.U. En cas de doute, prenez contact avec nos techniciens qui vous renseigneront.

 

 

Calcul de la puissance et du débit d'air nécessaire

ATTENTION ! ces méthodes simplifiées de calcul permettent une estimation rapide des besoins thermiques des cas les plus courants, mais elles ne remplacent pas une étude thermique approfondie qui ne peut être réalisée que par un bureau d’étude .

 

1. Pour le chauffage des volumes (air chaud) (Local fermé dont les portes ne s’ouvrent que 2 à 3 fois sur l’extérieur par heure maximum, sans extraction ou arrivée d’air extérieur)

 

A - Calculer le volume à chauffer ou à mettre hors gel (V) (volume = longueur x largeur x hauteur moyenne)

Dans votre cas : V = M3

 

B - Calculer l’écart entre la température extérieure la plus basse et la température intérieure désirée ( Delta T)

Exemple :

- température extérieure la plus basse : - 10 °C - température intérieure désirée : + 15°C Delta T = 25°C

Dans votre cas : DeltaT = °C C -

 

Calculer le coefficient d’isolation de votre local (K)

Isolation du local Coefficient K :

Bonne (murs + plafond + portes isolés) 1.8

Moyenne (plafond ou murs isolés)

2.5 Mauvaise (pas d’isolation)

3.6 Dans votre cas :

 

K = W/M3

 

D - Calcul de la puissance calorifique nécessaire :

V x Delta T x K = Puissance nécessaire en W (Watt) M3 x C° x W/M3 = W (1000 W = 1 KW)

 

E - Calcul du débit d’air minimum (D) :

Pour une répartition homogène de l’air chaud dans ce bâtiment, il est conseillé un taux de brassage (B) minimum par heure de :

- Bâtiment de - de 5000 M3 : B = 3

- Bâtiment de + de 5000 M3 : B = 2,5

 

Débit d’air minimum = volume du bâtiment x B Dans votre cas : D = M3 x = M3/H

 

2. Pour le chauffage des surfaces (rayonnement)

 

1/ CALCUL DE LA PUISSANCE NECESSAIRE :

La puissance calorifique nécessaire pour le chauffage par appareils radiants suspendus se calcule en multipliant la surface à chauffer (M2) par le coefficient R.

Ce coefficient R varie suivant l’application

 

A - Bâtiment chauffé dans son ensemble par les appareils rayonnants

Pour les Bâtiments industriels, garage, ateliers, salle de sport, entrepôts

Local récent bien isolé : R = 150 w/m²

Local moyennement isolé : R = 200 w/m²

Local mal isolé : R = 250 w/m²

Local non isolé : R = 300 w/m²

Pour les Eglises, terrasses, locaux événementiels, tertiaires

Rajouter 50 aux valeurs ci dessus

 

B - Zone indépendante encadrée par plusieurs appareils rayonnants

Bâtiment industriel, garage, atelier, salle de sport 

R = 250 w/m²

Eglise, terrasse, locaux événementiels, tertiaire

R = 300 w/m²

 

C - Zone indépendante chauffée par un seul appareil

Bâtiment industriel, garage, atelier, salle de sport 

R = 300 w/m²

Eglise, terrasse, locaux événementiels, tertiaire

R = 350 w/m²

 

Attention la législation interdit de dépasser une puissance de 400 w/m²

 

Dans votre cas :

- Surface à chauffer S (en M2)= Longueur x largeur S = M x M = M2

- Coefficient R : W/M2

donc Puissance totale nécessaire : M2 x W/M2 = W/H

 

2/ SCHEMA D’IMPLANTATION :

Une fois la puissance calorifique totale calculée, il est nécessaire de réaliser un schéma d’implantation qui permet de déterminer le nombre et la disposition des appareils nécessaires à la couverture de la zone chauffée en fonction de leur hauteur d’accrochage.

Numéro de page : P2230