Nous contacter Nos marques
Nous contacter Nos marques

Matériel et outillage BTP, équipement industriel et matériel collectivité
Le site de vente en ligne préféré des professionnels pour leurs achats

  • Lun à Jeu 8-12h 14-17h30 & Ven 16h
    03 67 68 11 00

Du mal à choisir ?

Nos guides de choix vous accompagnent dans vos achats !

Voir plus

Nos marques pour
Cheville


Les chevilles :
Il permettent d'améliorer l'ancrage lorsque l'on va chercher à accrocher les charges et fixer un objet. Il faut simplement visser pour serrer et desserrer la cheville qui va appuyer contre les parois de votre support et apporter une sécurité améliorer et ne pas abimer les parois.

Les différents types de chevilles :
Pour choisir correctement les chevilles qu'il nous faut il faut nécessairement que cela soit en lien avec le matériau dans lequel sera fixé la cheville. Il existe de très nombreuses chevilles et c'est pourquoi il est parfois difficile de savoir laquelle choisir pour ses travaux et chantiers : La cheville à ailettes, la cheville crampon, la cheville à déformation, la cheville auto perceuse, les chevilles à expansions, à verrouillage de forme, les chevilles crampon, les chevilles plastiques à expansion, en nylon à déformation, métallique à expansion, cheville nylon à frapper, la cheville métallique à griffe et enfin la cheville métallique à expansion.
Comme vous pouvez le voir les possibilités sont très nombreuses.

Chevilles universelles :

La cheville murale classique en nylon est disponible en différents types de base. Lorsque vous serrez la vis, la cheville se dilate et s'ancre fermement dans le mur. Percez le trou à l'aide d'un marteau perforateur et tapotez doucement le bouchon en place. Ensuite, vous pouvez monter la vis. Assurez-vous d'utiliser un type de vis qui convient aux chevilles murales et qui a la bonne longueur et la bonne épaisseur pour la cheville murale que vous utilisez.

Chevilles à frapper : 
Ces chevilles murales contiennent un clou en acier ou une vis spéciale qui est enfoncé dans la cheville à l'aide d'un marteau. C'est beaucoup plus rapide que l'utilisation d'une vis conventionnelle, et c'est idéal pour le montage de plinthes, poutres en bois, châssis de fenêtres, panneaux de plafond et revêtements muraux. Si nécessaire, vous pouvez serrer la vis à l'aide d'un tournevis après l'avoir mise en place.

Chevilles à grande expansion : 
Ces chevilles murales sont destinées à des fixations qui doivent supporter des charges lourdes telles que de grandes étagères ou des casiers. Un boulon d'ancrage M12 peut généralement supporter une charge allant jusqu'à 200 kg. Lorsque l'écrou ou le crochet est serré, l'ancrage conique est tiré vers l'intérieur. La pression qui en résulte provoque l'expansion des segments métalliques et exerce une forte pression sur le matériau environnant.


Les différents types de matériaux pour chevilles :
Tout d'abords vous pouvez retrouver le matériau creux : Il peut s'agir de briques creuses composées de granulats, de briques creuse plâtrières de faible épaisseur alvéolées, de parpaing creux avec un vide intérieur et de minces parois. Il y a aussi la plaque de plâtre simple ou avec isolant et la plaque de plâtre alvéolée.
Ensuite il existe les matériaux dit pleins tels que le béton composé de granulat et mélangé avec du sable, de briques pleines assemblées avec du mortier, de pierre naturelle ou de parpaing pleins.
Enfin nous retrouvons le matériau dit friable tel que le béton cellulaire, les carreaux de plâtre moulés, la pierre reconstituée en bloc, plâtres, et le torchis ou pisé en terre mélangée.

Les chevilles pour les différents types de matériaux :
Le type de cheville se choisit en fonction du matériau du support dans lequel l'objet va être fixé. En ce qui concerne le matériau plein les chevilles à expansions, chimiques, scellement chimique et à frapper sont idéales.
En ce qui concerne les matériaux dit « friables » on retrouve la cheville à clouer, à visser, à verrouillage de forme et à bascule sont idéales.
Il existe aussi des chevilles pour des utilisation spécifiques tel que la fixation rapide. Elles permettent notamment de faire des fixations de faux plafonds suspendus et de tuyauteries par exemple.

Comment choisir une cheville pour votre chantier ou travaux ?
Il est important de prendre plusieurs critères en comptes et notamment le diamètre de la cheville et la charge supporté. En effet plus la charge sera élevée plus le diamètre de la cheville sera large. Il est préconisé de prendre en compte la longueur de la cheville en fonction de l'épaisseur du support. Il est important et recommandé de choisir la plus grande longueur existante dans le diamètre choisi pour la charge imposée. Ainsi cela augmentera l'efficacité et la sécurité de votre fixation.

Comment fixer et utiliser une cheville dans vos chantier et zone de travaux ?
Tout d'abords préparez la surface de votre support. Cette étape est primordiale pour commencer à travailler. Ensuite, si besoin faites un traçage au niveau de l'endroit souhaité.
Par la suite il faut venir fixer la cheville et enfoncer la tête de la cheville dans le matériau. Percez donc un petit trou d'une longueur supérieure à celle de la cheville. Dans ce cas la sécurité est accrue si l'ancrage est profond.
Nous recommandons un perçage avec percussion ou un perforateur pour les matériau pleins ou durs. Pour les autres matériaux il faut un perçage doux pour éviter d'abimer les parois du support.

 

Quels sont les précautions à prendre et à respecter ?
Le serrage de l'attache métallique doit se faire jusqu'au bout pour garantir l'efficacité de vos fixations.
Ainsi l'ouvrier, le professionnel ou bricoleur ne doit donc ni trop serrer au risque de déchiqueter la cheville ou trop la déformer, ni pas assez au risque de ne pas enclencher suffisamment le principe d'ancrage de la cheville.
Les chevilles métalliques pour les fixations lourdes font un peu exception, il faut se référer aux consignes du producteur.


Quelques informations supplémentaires sur les types de chevilles :
Il y a la cheville à scellement chimique qui est faite d'un alliage de résine et de durcisseur injecté à l'aide d'un poussoir ou d'un pistolet.
Il y a celle à expansion qui se gonfle et s'expand lorsque vous visser à l'intérieur et permet donc de mieux s'ancrer dans le support.
Et l'on retrouve la cheville à frapper qui est déjà composée d'une attache métallique pour une fixation rapide de tasseaux. Elle est le plus souvent plantée au marteau, après pré perçage du mur et du tasseau.

La sécurité d'abord : 
Ne jamais percer un mur sans d'abord vérifier les tartes et les câbles cachés à l'aide d'un détecteur multiple. Ne pas risquer une électrocution d'inondation ou pire.

Étape 1 : 
Décidez de l'endroit où vous voulez installer votre prise murale, vérifiez la présence de tuyaux et de câbles cachés à l'aide d'un détecteur et, si l'endroit est sûr, marquez le mur à l'aide d'un crayon à mine. Une croix est le moyen le plus facile de marquer le point central dans lequel vous allez percer.

Étape 2 :
Choisissez la bonne taille de bouchons et de forets pour vos vis. Il y a des chevilles qui prennent des vis de calibre 4mm, il y en a qui prennent 5.5mm bien que les chevilles murales viennent dans un bon nombre de couleurs. Optez pour des chevilles spécialement conçues pour être utilisées dans les panneaux de plâtre si vous percez dans un mur en colombage (plutôt qu'en maçonnerie).

Étape 3 : 
Tenez le bouchon jusqu'à votre perceuse et marquez sa longueur sur la mèche avec du ruban adhésif. Vous devrez percer le mur un peu plus profondément que la longueur de la fiche.

Étape 4 :
utilisez votre perceuse sur un marteau pour percer le trou. Gardez la perceuse perpendiculairement au mur et tenez-la stable, sinon vous risquez de vous retrouver avec un trou bizarre.

Étape 5 :
La cheville murale doit être bien ajustée, mais vous n'avez besoin que d'une pression du doigt pour la mettre en place. Frappez légèrement le bouchon avec un marteau pour le mettre à niveau avec le mur, si nécessaire. Il est maintenant prêt à être vissé solidement.

Numéro de page : P2187