Nous contacter Nos marques
Nous contacter Nos marques

Matériel et outillage BTP, équipement industriel et matériel collectivité
Le site de vente en ligne préféré des professionnels pour leurs achats

  • Lun à Jeu 8-12h 14-17h30 & Ven 16h
    03 68 00 04 30

En raison des périodes estivales, le traitement et la livraison des commandes peut être ralenti ! Bonnes vacances !

Du mal à choisir ?

Nos guides de choix vous accompagnent dans vos achats !

Voir plus

Nos marques pour
Hygiène des mains


La pratique de l'hygiène des mains, plus simplement désignée par «lavage des mains», consiste en l'application d'une série de mesures destinées à assurer leur propreté pour des raisons essentiellement sanitaires. Le but consiste à enlever les saletés, notamment les graisses et la matière organique, d'éventuels produits toxiques et certains microbes.
D'un point de vue anatomique, les mains sont l'outil de préhension de l'Homme et elles lui servent à interagir avec son environnement. La pratique de l'hygiène des mains contribue à réduire ou à limiter le risque de transmission de germes, de micro-organismes ou de salissures, par conséquent à prévenir la contamination des personnes ou des objets qu'elles manipulent.

Un bon lavage : des règles à respecter
En règle générale, on se lave les mains à l'eau avec un savon doux : paume, dos de la main, doigts et leurs interstices, pendant au moins 30 secondes, puis on rince à l'eau claire et tiède et on sèche avec une serviette ou un papier à usage unique, ou un sèche-mains électrique. Lorsque les ongles sont longs et salis, il est recommandé de les frotter avec une brosse douce. L'utilisation d'un savon bactéricide peut s'avérer indispensable en fonction des germes à éliminer.
Les règles d'hygiène doivent faire partie intégrante de la formation et des informations apportées aux salariés. Il s'agit de les inciter à se laver fréquemment les mains, au minimum avant les repas, en fin de journée et après chaque passage aux toilettes. Le chef d'établissement peut rappeler ces principes de base par voie d'affichage (à la sortie des toilettes par exemple).
Le savon ordinaire et l'eau ne tuent pas les micro-organismes.
Les savons antibactériens, eux, en tuent trop pour la plupart des usages et doivent par conséquent être choisis avec soin, en fonction de leurs caractéristiques et de leurs ingrédients actifs, et lorsqu'une activité antimicrobienne persistante sur les mains est souhaitée.
Si un savon en pain est utilisé, il est indispensable de le placer sur un porte-savon qui permet à l'eau de s'égoutter ou d'utiliser des petits pains qui peuvent être changés fréquemment.
Dans les cas où l'eau et le savon ne sont pas aisément accessibles, il est possible d'utiliser un produit de nettoyage sans eau. Certains de ces produits contiennent de l'alcool éthylique combiné notamment à des émollients pour adoucir la peau. Toutefois, ces agents ne sont pas suffisants quand les mains sont fortement contaminées. En outre, employés sans eau, ils peuvent assécher la peau et dégager des odeurs déplaisantes. Au-delà des comportements individuels, l'hygiène au travail repose sur la mise à disposition par l'employeur de locaux et d'équipements propres et en bon état.
Sans nettoyage ou entretien régulier, les surfaces sont très rapidement salies, à la fois par l'usage quotidien des locaux et par l'activité de travail. Pour maintenir un bon niveau d'hygiène dans l'entreprise, il est donc indispensable d'entretenir régulièrement les locaux. Ce maintien en état de propreté est l'affaire de tous, employeur et salariés.

 

Les produits d'hygiène
L'hygiène est un complément indispensable aux mesures de protection collective et individuelle.
Le terme de produits d'hygiène cutanée recouvre trois catégories :
Les produits de nettoyage cutané dont la fonction est d'enlever ou de neutraliser les salissures provenant de l'environnement et les résidus des fonctions naturelles de la peau (sudation, desquamation, etc.). Cette catégorie regroupe les savons, les détergents et savons d'atelier avec ou sans solvant.
Les produits antiseptiques qui permettent de détruire les bactéries présentes sur la peau.
Les produits préservant les propriétés de la peau, tels que les crèmes protectrices et les crèmes de soin.
Les produits nettoyants
Ils doivent ôter les salissures sous une forme rinçable à l'eau tout en préservant les propriétés fondamentales de la peau. Ils doivent être adaptés au type de salissure. Pour les salissures courantes, les savons sans solvant suffisent.

Quel type de produit d'hygiène pour quelle salissure
En cas de salissures moyennes : il est recommandé d'utiliser un savon doux à faible concentration en principes actifs, sans solvant et à pH neutre.
Pour les salissures tenaces : des détergents ou savons spécialement conçus pour les situations de travail en usine ou en atelier sont mieux adaptés. Ces produits nettoyants présenteront des concentrations en principes actifs supérieurs aux savons doux, un pH légèrement alcalin et seront éventuellement additionnés de charges à effet mécanique, que sont les produits minéraux ou organiques, et de solvants à une concentration inférieure à 30%.
Pour les peintures, vernis, résines, huiles minérales et végétales, graisses, cambouis, goudrons, il vaut mieux utiliser des savons spécifiques (parfois à base solvatée à des concentrations normalisées, ou contenant des agents gommants). Il faut absolument éviter d'utiliser des produits tels que le white-spirit. Les solvants sont à proscrire en raison du dessèchement et de l'irritation qu'ils provoquent.
Savons ou détergents doivent être utilisés sous forme liquide ou de gel ; il faut bannir les savonnettes. Avant chaque remplissage, les distributeurs doivent être nettoyés, la date de péremption des produits vérifiée et il ne faut pas mélanger différents produits.

Une diversité de savons répond à tous les types de salissures :
- les savons doux pour salissures courantes ;
- les savons doux pour salissures courantes ;
- les savons antibactériens, bactéricides et fongicides, pour salissures légères ;
- les pâtes de nettoyage pour salissures moyennes à importantes, ou extrêmes ;
- les pâtes de nettoyage pour salissures très adhérentes ;

Les produits antiseptiques
Décontaminent la peau après une exposition microbienne (activité bactéricide, sporicide, fongicide et/ou virucide). Leur efficacité est validée par des méthodes normalisées. Lors de l'achat, il est indispensable de préciser au fournisseur le niveau d'antisepsie requis ainsi que les micro-organismes concernés.

Comment choisir le produit ?
Le médecin du travail est, là aussi, le principal interlocuteur. Il connaît les différents postes de travail et leurs contraintes (produits manipulés, contraintes mécaniques ou thermiques, etc.) et a connaissance des dossiers médicaux des salariés (problèmes dermatologiques, sensibilisation antérieure, etc.). Il doit s'informer sur la composition des produits dont l'utilisation est envisagée ainsi que sur les résultats des études de leur tolérance cutanée. C'est lui également qui, aidé du chef d'entreprise, est chargé de former le personnel au bon usage des produits retenus.

Particularités de la solution hydro alcoolique
Les solutions hydro alcooliques, également nommées SHA ou SHAL, sont des solutions antiseptiques cutanées. Elles sont actives sur un large spectre de bactéries, de virus et de champignons. Leur efficacité sur les bactéries végétatives est cent fois supérieure à tous les savons antiseptiques disponibles sur le marché européen.
Elles existent sous forme de gel, mais aussi sous forme de mousse. La mousse permet d'utiliser moins de produits pour une action identique, et qui dessèche moins que le gel.

Il convient de privilégier les produits répondants aux normes suivantes :
Bactéricide : NF EN 1040 & NF EN 1500 ;
Virucide : NF EN 14476 ;
Fongicide : NF EN 1275.
Le principe actif demeure efficace durant une période de trois mois après ouverture du flacon. Les SHA présentent une viscosité intéressante pour certaines utilisations en substitution de l'alcool éthylique : moindre risque de dispersion, faible évaporation.
L'hygiène des mains peut se faire par friction de solution hydro-alcoolique, lorsque les mains sont visiblement non souillées. Il faut toutefois veiller à utiliser des produits non agressifs : des mains abîmées sont des vecteurs de microbes et de toxines. Deux types de friction hydro-alcoolique existent :
- la simple friction 30 secondes : elle est au moins autant efficace, voire plus que les techniques de lavage simple des mains au savon doux et de lavage antiseptique ;
- la friction dite « chirurgicale » des mains avec un lavage préalable à l'aide d'un savon antiseptique. Leur usage est contre indiqué :
- sur des mains mouillées (le risque d'irritation est plus important sur des mains mouillées que sur mains sèches et le principe actif s'en trouve dilué) ;
- sur des mains lésées et sur des muqueuses ;
- sur des mains gantées.

Utilisation d'une solution hydro-alcoolique :
- Vérifier l'absence de contre-indications ;
- Laver et sécher les mains.
- Remplir le creux d'une main avec 3 ml de solution hydro-alcoolique.
- Appliquer la SHA sur les deux mains et frictionner jusqu'à ce qu'elles soient sèches, sans oublier d'appliquer le produit entre les doigts et sur les pouces.
- paume contre paume ;
- paume de la main droite sur le dos de la main gauche et vice-versa ;
- dos des doigts contre la paume opposée avec les doigts emboîtés ;
- poignet droit puis poignet gauche. La procédure peut durer trente secondes pour que les mains soient bien sèches. La qualité de la friction facilite la pénétration des agents émollients adoucissants et donc une bonne protection de la peau.
Les crèmes protectrices à usage professionnel et les produits de soin Au titre de produits d'hygiène, on compte également les crèmes protectrices à usage professionnel et les produits de soin. Tous doivent être adaptés aux types d'agressions inhérents au poste de travail et à l'état des mains.

Les crèmes protectrices
Emulsions à forte viscosité, elles sont en principe appliquées sur la peau avant le travail afin de prévenir ou limiter les effets dus au contact avec certaines substances, notamment hydrosolubles (détergents, encres, etc.) ou liposolubles (graisses, peintures, etc.). Elles peuvent éventuellement faciliter le nettoyage ultérieur de la peau.
Cette protection n'est valable que pour des usages précis et pour une durée limitée. En aucun cas, elle ne peut se substituer aux mesures de protection collective ou individuelle et ne dispense pas du port de gants appropriés à une situation de travail. Ces crèmes n'assurent aucune protection vis-à-vis des micro-organismes et des produits dangereux par contact avec la peau, car elles ne résistent pas à l'abrasion. Rappelons qu'un simple essuyage avec une serviette suffit à éliminer la crème.
L'analyse des risques et des produits utilisés au poste de travail est une étape préalable et indispensable au choix d'une crème de protection. Sur des postes de travail à faibles risques mais à fortes salissures, les crèmes protectrices permettent d'éviter l'incrustation de produits comme les graisses.

Numéro de page : P2546