Pour la période du 12/07/2017 au 19/07/2017, les délais de livraison risquent d'être un peu plus longs que ceux indiqués.

Nous contacter Nos marques
Nous contacter Nos marques

Matériel et outillage BTP, équipement industriel et matériel collectivité
Le site de vente en ligne préféré des professionnels pour leurs achats

  • Lun à Jeu 8-12h 14-18h & Ven 16h
    03 68 00 04 30

En raison des fêtes de fin d'années, certaines commandes ne pourront être livrées avant janvier 2017, n'hésitez pas à nous contacter !

Du mal à choisir ?

Nos guides de choix vous accompagnent dans vos achats !

Voir plus


Les Atmosphères Explosibles ou ATEX

 

Pour comprendre comment fonctionne le marquage ATEX, achatmat va tenter de vous révéler ses subtilités.

 

Tout d'abord pourquoi un marquage ATEX ?

La sécurité globale, l’ouverture des marchés et le progrès technique. Ce qui prévaut est la meilleure protection des salariés et des biens industriels. La directive 1999/92/CE du 16/12/99 décrit les obligations de l’employeur (protection des Hommes) et la classification des zones. La directive 94/9/CE du 23/03/94 décrit les obligations à remplir pour la fabrication de matériels pour les zones à risques d’explosions.

 

La date d'application :

Obligatoire à partir du 1er Juillet 2003. Les sites existants ont jusqu’à Juillet 2006 pour satisfaire aux exigences essentielles de sécurité (voir directives).

 

Pour quel type de matériel ?

Les matériels électriques et mécaniques (nouveauté).

 

Comment ?

Le marquage ATEX reprend le marquage CENELEC (EExd IIC T6) précédé d’un nouveau code.

Exemple de marquage ATEX :

CE 600 Ex II 2 GD EEx d IIC T6

 

Cette inscription prend en compte :

CE : La directive européenne 

600 : Le numéro de l'organisme intervenu dans le processus de contrôle 

Le groupe d'équipement : I pour les mines, II pour les industries de surfaces

La catégorie d'appareils : I pour les zones ATEX (nous reviendrons ci dessous sur la notion de zone en fonction du risque) 0, 1, 2, 20, 21, 22 (donc toutes zones) et II pour les zones 1, 2, 21, 22 et III pour les zones 2 ou 22

 

==> Les Zones ATEX : c'est un classement des probabilité d'une atmosphère explosive en fonction de 2 éléments. Les Gaz et les Poussières. Les Gaz sont des zone 0, 1, 2 et le poussières 20, 21, 22

* Pour le Gaz (risques)

Zone 0 : En permanence ou pendant de longues durées ou fréquemment

Zone 1 : Ocasionnel en fonctionnement normal

Zone 2 : Pas susceptible de se présenter en fonctionnement normal, et de courte durée si accidentel

* Pour les Poussières (risques)

Zone 20 : En permanence ou pendant de longues durées ou fréquemment

Zone 21 : Occasionnel en fonctionnement normal

Zone 22 : Pas susceptible de se présenter en fonctionnement normal, et de courte durée si accidentel

 

Ensuite pour revenir au marquage, nous avons GD qui sont justement la nature de la matière explosible. G pour les gaz, D pour les poussières

EEx : le matériel répond aux modes de protection matériel par le CENELEC (normes européennes)

d : mode protection utilisée en l'occurence enveloppe anti-déflagrante

IIC : subdivision de gaz à mettre en relation avec la température d’inflammation qui est différente suivant les gaz. Plus le chiffre est important plus la substance est dangeureuse.

 

Les températures sont :

T1 : 450°C

T2 : 300°C

T3 : 200°C

T4 : 135°C

T5 : 100°C

T6 : 85°C 

 

Mais revenons aux groupes de Gaz :

I (pour les mines grisouteuses) nous avons le méthane en T1

II A (rappelez vous pour les industries de surface) nous avons :

- En T1 : Acétone, le toluène

- en T2 : Acetate d’amyle, n-butane, Alcool butylique, Cyclohexanone, Acide acétique, anhydre Gaz naturel Gaz liquéfié

- en T3 : Hexane, Essences, Fuels, Carburants de tuyères, Fuel de chauffage, Gazole, Kérosène

- en T4 : Acetaldehyde, Ethyl ether

II B (industries de surface)

- T1 : Gaz de cokerie, Gaz de ville

- T2 : Butadiene - 1.3, Alcool éthylique, Ethylène, Oxyde d’éthylène

- T3 : Pétrole, Isoprène

- T4 : Ether éthylique

II C (industrie de surface)

- T1 : Hydrogène

- T2 : Acétylène

- T6 : Di-Sulfure de carbone, Nitrate d’éthyle

Cette classe de température est valable bien sûr de -20 à + 40°C

Numéro de page : P2762