picto-menu Catalogue

« Retour vers Garde corps et pince dalle > Comment choisir son GARDE CORPS PROVISOIRE DE CHANTIER

Comment choisir son GARDE CORPS PROVISOIRE DE CHANTIER

 

Afin de sécuriser un chantier contenant du travail en hauteur, il faudra s’équiper de garde corps provisoires de chantier. Afin de choisir votre garde corps, Achatmat vous propose un guide afin de vous présenter un garde corps avec les normes à respecter, sa composition et les classes.


SOMMAIRE

 

1. Qu’est-ce qu’un garde-corps de chantier ?

2. Composition du garde-corps

3. Classes de garde-corps provisoires

4. Matériaux des garde-corps

5. Les montants de garde-corps de chantier

 

 

 

1. Qu’est-ce qu’un garde-corps de chantier ?

 

Un garde corps de chantier est une barrière, qui protège toute personne d’une chute. Pour rappel, selon la législation en vigueur, il est obligatoire de sécuriser toute plateforme en hauteur à partir de 50 cm. Les garde-corps doivent impérativement respecter les normes NF EN 13374.

 

Parce que la sécurité et la protection des personnes lors des travaux de construction ou de rénovation est extrêmement importante, il est indispensable d'acquérir des équipements contribuant à la protection corporelle sur vos chantiers.

 

En matière de prévention des risques de chute sur chantier il existe différents produits et équipements adaptés : Garde-corps, lisses, barrières extensibles, protection périphérique, pinces dalles, consoles...

 

 Les équipements de travail, comme les échafaudages et les consoles, assurent la protection collective des travailleurs du bâtiment en offrant une surface de recueil.

 

 Dans certaines configurations de chantier, où la protection collective périphérique n’est pas continue, ils doivent être complétés par des dispositifs empêchant la chute vers l’extérieur du bâtiment :


- Garde-corps en rive de dalle ou de plancher, avec lisses, plinthes et filets.

- Serre-dalles ou pinces dalles et potelets sur les acrotères des immeubles.

- Protections plaquées (perche).


Le garde-corps constitue le dispositif de protection collective le plus utilisé pour la protection des rives de dalle ou des rives de toiture en pente en cours de travaux. Leur hauteur est comprise entre 1 m et 1,10 m par rapport au plancher. Il doit être intégré ou fixé, rigide, résistant et comporter un certain nombre d’éléments.

 

La conformité de cet équipement aux exigences minimales de solidité et de sécurité peut être évaluée en référence à la norme NF EN 13374.

 

De plus, il faut s’assurer que la structure, sur laquelle est fixé le garde-corps, soit résistante et le dispositif de fixation doit être adapté.

 

2. Composition du garde-corps

 

Il doit comporter au minimum une lisse haute, une lisse intermédiaire (entre la lisse haute et la surface de travail) et il doit permettre d’y fixer une plinthe.

 

La lisse haute doit être distante de la surface de travail d’au minimum 1 mètre et ne pas comporter d’interruption horizontale supérieure à 12 cms.

 

La lisse intermédiaire peut être remplacée par une protection intermédiaire telle qu’une structure treillis ou un filet de sécurité.

 

La plinthe, empêche la chute de personnes ou d’objets.

 

Les lisses et les plinthes sont fixées sur un potelet.

 

Le contrepoids, quant à lui, empêche le garde-corps de glisser ou de se renverser.

 

Tous ces éléments doivent comporter un marquage indiquant la norme NF EN 13374, le type de garde-corps (A, B ou C), le nom du fabricant ou fournisseur, les mois et année de fabrication ou le numéro de série.

 

Enfin, la masse doit apparaitre sur les contrepoids.

 

Un manuel d’utilisation et d’entretien doit obligatoirement être remis à l’acquéreur d’un garde-corps.

 

3. Classes de garde-corps provisoires

 

La norme NF EN 13374 distingue trois classes de garde-corps : A, B et C.

 

♦  Un garde-corps de classe A est destiné à la protection de plans de travail dont l’angle avec l’horizontale ne dépasse pas 10°. Il est réputé pouvoir supporter une personne, qui s’appuie sur lui ou arrêter une personne, qui se déplace sur le plan de travail dans sa direction ou qui chute sur le garde-corps.

 

♦  Un garde-corps de classe B est destiné à la protection de plans de travail dont l’angle avec l’horizontale est inférieur à 30° (ou 60° avec une limitation de la hauteur de chute à 2 m). Il doit répondre aux mêmes exigences que celles demandées pour la classe A et doit être capable d’interrompre la chute d’une personne en cas de glissade sur la surface de travail. De plus, le garde-corps va également tenir lieu de main courante en cas de déplacements.

 

♦  Un garde-corps de classe C est destiné à la protection de plans de travail dont l’angle avec l’horizontale est inférieur à 45° (ou 60° avec une limitation de la hauteur de chute à 5 m). Il doit être capable d’interrompre la chute d’une personne en cas de glissade sur la surface de travail. Il est plus résistant que les 2 classes précédentes et peut supporter des chocs importants.

 

Par contre, au-delà d’un angle de 60° et d’une hauteur de chute de plus de 5 mètres, les garde-corps ne sont plus suffisants et doivent remplacer par des échafaudages ou des PEMP (plate-forme élévatrice mobile de personnes).

 

4. Matériaux des garde-corps

 

Les matériaux constituant les garde-corps doivent être résistants et durer dans le temps. Selon la norme NF EN 13374, ils doivent être conformes aux exigences des normes européennes et aux normes ISO.

Il peut s’agir d’acier, d’aluminium, de polyéthylène haute densité, de polyamide ou de polypropylène.

Il vaut mieux réserver le bois pour les plinthes.

Enfin, les contrepoids doivent être fabriqués avec des matières solides.

 

5. Les montants de garde-corps de chantier

 

Les montants de garde-corps se distinguent par le mode de fixation à la dalle. Trois types de montants (également appelés potelets) sont couramment utilisés :

 

♦ Type A : Le potelet s'enfile dans un fourreau préalablement scellé dans la dalle (vendu sur site sous « fourreau pour potelets »). Il est également possible de le remplacer par une réservation dans le béton.

Sur des poutrelles d’étaiement en bois ou en aluminium, il faut utiliser des coulisseaux, qui sont équipés de fourreaux pour insérer des potelets.

 

Les produits qui composent cette catégorie de type A :

 

Garde-corps de réservation

Ø 25mm avec potelet

Garde-corps de réservation

Ø 40 mm avec potelet

Garde-corps de réservation d'angle

avec potelet pour bloqueur

 

 

Garde-corps de réservation

multidirectionnel avec potelet Ø 25 mm

Fourreau sur platine pour

potelets à usage horizontal

Fourreau sur platine pour

potelets à usage vertical

Coulisseaux pour poutrelle

 

♦ Type B : Fixation par ancrage dans la dalle à l’aide d’un montant comportant, en pied, deux profilés parallèles et entretoisés. Ce potelet à trépied s’adapte uniquement sur des structures d’accueil horizontales avec des points d’accrochage sur leur crochet. 

 

Les produits qui composent cette catégorie de type B :

 


 

Garde-corps prédalle avec potelet

 

♦ Type C : Fixation par pincement de la dalle. Le montant comporte, en pied, une pince destinée au serrage en bord de dalle à l'aide d'une tige filetée (pince dalle)

 

Les produits qui composent cette catégorie de type C :


Pince dalle universelle avec potelet Pince-dalle réversible avec potelet Ensemble pince-dalle escalier avec potelet

 

Dans un bâtiment en construction, veillez à la présence de protections collectives provisoires contre le risque de chute de hauteur au droit des trémies (escalier, réseau).

En matière de protection de chantier, pensez également aux barrières d’ascenseur et garde-corps provisoires pour fenêtres.

 

 

> Voir notre gamme de Garde corps provisoires

 

 

Les autres guides de Matériel de construction

 

Étaiement : Guide de choix des étais et dispositifs de maintien

Les éléments à prendre en compte pour le choix et l’achat d’étais et dispositifs pour le maintien du bâti

 

Comment choisir son filet de sécurité

Toutes les informations sur les filets de protection antichute

 

Comment préparer et appliquer la peinture COMUS PISCINE selon le support ?

Les conseils nécessaires à la préparation de votre support et le calcul du nombre de couches

picto-tel Contactez-nous
+33 (0)3 67 68 11 00
Du lun au jeu de 8h-12h
de 14h-18h et le ven jusqu'à 16h
Achatmat AEROPARC 3 - 15 rue du cordonnier 67960 ENTZHEIM